Semaine Laudato Si: les ethnies, un exemple d'écologie intégrale.

Mis à jour : juil. 30

"Entendre la clameur de la Terre et la clameur des pauvres", leur donner une place et les aider, prendre exemple sur ces ethnies ou plus petits que nous. C'est ce dont nous avons parlé avec Lucie, par une vidéo France-Vietnam.


Qui es-tu ?

Bonjour je m’appelle Lucie et je suis actuellement au Vietnam où j’accompagne des ethnies à préserver leur mode de vie par la création de revenus complémentaires à partir de leur savoir-faire. C’est après des études d’ingénieurs et un master en environnement et un volontariat avec les MEP (Missions Etrangères de Paris) que j’ai eu le déclic de m’investir à plein temps pour une écologie intégrale.



Peux-tu nous en dire plus sur le cadre de ton périple en Asie ?

En juin 2019, j’ai eu le prix Asie de la Bourse de l’Aventure Chrétienne (MEP, AED, La Vie, RCF), qui accompagne des jeunes dans leurs projets au service des autres, audacieux, aventureux et chrétiens pour mon projet “Laudato Si par les ethnies”. Mon objectif aller à la rencontre d’ethnies en Asie du Sud Est : Birmanie, Laos, Vietnam et Cambodge pour :

  • Découvrir leur croyances et comment leur foi influençait leur écologie

  • Prendre exemple sur ces ethnies

  • Les aider à préserver ce mode de vie en développant du micro entrepreneuriat avec l’association TrendEthics


Peux tu nous expliquer ce qu’est TrendEthics?

TrendEthics est une association que je développe avec Marie Van Haecke. Elle a pour but d’être un incubateur pour les ethnies d'Asie du Sud Est en les accompagnant dans la structuration et le développement d'activités locales, durables & artisanales. Un grand enjeu pour ces ethnies est de trouver un marché pour leurs produits, cela est revenu très souvent dans les échanges avec elles. C’est pourquoi TrendEthics vend des produits (en particulier du tissage) permettant une rémunération juste de ces artisans et le financement de projets locaux d'éducation, d'empowerment & d'environnement.

TrendEthics met un point d'honneur à avoir un impact le plus faible possible sur l'environnement et les ressources naturelles en privilégiant des fibres et teintures éco-responsables.


Qu’apprends-tu des ethnies en terme d’écologie?

D’abord elles ont rapport particulier à l’argent : elles n’ont pas tendance à économiser, mais quand elles en ont en preteront pour ceux dans le besoin et vice versa. L’argent n’est donc pas un but mais un moyen. Ils sont souvent surpris des français qui font leurs comptes quand ils voyagent entre amis ! Cela montre à quel point ils vivent dans l’instant présent.

Ensuite, elles ont une grande simplicité : avec très peu ils se débrouillent, j’ai même appris comment faire une corde naturelle, découvert des shampoings issues de plantes, goûté des plantes de la jungle etc. C’est cette connaissance de la nature, par qu’ils y vivent qui aide aussi à en faire bon usage, beaucoup de notions écologiques sont acquises : compost, larves, ombre naturelle avec des arbres, technique pour faire pousser du riz sans irrigation etc.

Enfin, elles ont un respect inné pour la foret et ne prennent que ce dont elles ont besoin, de façon plus général elles ne veulent pas toujours avoir plus ! Cependant, cela change petit à petit aujourd’hui à cause des tendances extérieures et parce qu’elles en ont marre d’être pauvres et discriminées ou même accusées de détruire la terre (alors que ceux qui construisent des complexes hôteliers ne sont pas incriminées).



Comment leur foi t’inspire-elle ?


La foi fait partie de leur vie, historiquement ces ethnies sont animistes ce qui crée un respect naturel pour la forêt. On laisse des arbres pour les dieux et si on prend plus que ce dont on a besoin, le dieu se vengera.

Certaines ethnies se sont converties (j’ai rencontrées beaucoup d’ethnies catholiques) et ont un rapport très naturel à la foi : bénédicité, messe régulière, coin prière etc. Cela m’a donné le réflexe de remercier Dieu pour chaque repas et m’aide à être plus cohérente dans ma foi et ma vie, à moins séparer ma “vie publique” et privée !




Est-ce que tu parles de Laudato Si aux personnes rencontrées ?

Non pas directement, car c’est un peu trop intellectuel ! Je n’hésite pas à faire des remarques sur le mode de vie qui est un vrai exemple pour nous européens et pour moi et que je souhaite partager ça à mon retour ! J’essaye de mettre en valeur leur savoir faire, connaissance de la forêt et mode de vie pour qu’ils en soient fières !


Est-ce qu’il t’arrive de faire des remarques sur leur mode de vie et l’impact écologique ?

J’essaye de ne pas juger car elles ont des enjeux différents des nôtres et nous ne pouvons donner des leçons lorsque nous sommes bien plus pollueurs. Un sujet qui choque tout touriste c’est le plastique mais elles n’ont pas vraiment de solutions, aucun système de tri ici ou de ramassage de déchet alors que faire … Les brûler est la seule solution, par ailleurs personne ne leur a expliqué que le plastique n’était pas une plante et biodégradable ! Je pense que nous avons plus à apprendre que de leçons à donner.


Où en es-tu dans ton voyage ?

Je suis sur la fin : je suis partie en juillet 2019 et j’atéis censée rentrer début juin mais ce sera probablement décalé à juillet. J’ai passé pas mal de temps au Vietnam où je suis allée voir plusieurs fois les mêmes ethnies (Cils, Ede, Jarai et Lao), je suis aussi allée au Cambodge dans le Mondolkiri (père MEP), au Loas où TrendEthics développe un programme pour des apprenties malentendantes ou défavorisées et en Birmanie ! (pour en savoir plus sur ce projet: : http://deaf-mute-luangprabang.mystrikingly.com/)



Merci pour votre écoute malgré les joies de l’Asie : connexion compliquée, on a eu de la chance pas de coupure de courant !


Voici quelques liens pour éclaircir notre vision des ethnies: https://blogs.worldbank.org/fr/voices/pauvret-et-exclusion-chez-les-populations-autochtones-tat-des-lieux-et-tendances-de-fond-dans-le

Je remercie Lucie pour ce temps partagé mais aussi pour tout ce qu'elle fait! Ce sont de très projets et j'apprécie découvrir les petits billets sur son blog ou les photos sur son Instagram. Allez y faire un tour! - Camille

Son Instagram: @lucie.laudatosi

Son blog: laudatosi-minorities-asies.strinkingly.com

Retrouvez aussi TrendEthics sur les réseaux sociaux et sur le site: https://www.trendethics.com/


Aime, prie, sème.

Camille et Lucie


Une citation Laudato Si ?



  • Icône sociale YouTube
  • Facebook
  • Instagram

"Nous avons besoin d'une conversion qui nous unisse tous, parce que le défi environnemental que nous vivons, et ses racines humaines, nous concernent et nous touchent tous."

© 2019 par Camille Allard pour God Save the Green.