God save the Green: semaine 5

Mis à jour : nov. 2

Déjà plus d'un mois de passé en paroisse. Le temps passe vite mais tellement de choses ont pu être mises en place. Notamment, notre journée paroissiale autour de Laudato Si', le 4 octobre, jour de la saint François. Avec toujours aussi peu de temps de me reposer mais toujours autant le temps d'aimer et de rencontrer: voici la semaine 5 du projet "God save the Green" !

Alors qu'on me posait régulièrement des questions sur mon emploi du temps au sein de la paroisse Ste Jeanne Delanoue, j'ai fini par réaliser que personne n'avait conscience de mes projets et de mes chantiers ... J'ai donc partagé une journée de ma semaine, le mardi 29 septembre.


⏳24H avec God save the green ⏳


8H: intervention devant les chefs d'établissement du second degré d'Anjou. On m'accorde une petite séance pour souligner l'importance de la mobilisation des collèges et lycées privés catholiques pour l'écologie. En tant qu'adultes, nous devons donner l'exemple pour sèmer, mais aussi oser parler de l'écologie en pastorale pour redonner un sens à la prière. J'ai été un peu plus timide que d'habitude devant ces adultes: c'est toujours impressionnant ! Après tout, à 23 ans qui suis-je pour parler ainsi devant des personnes qui pourraient être mes parents et grands-parents? Une rapide prière pour demander au Saint Esprit de m'aider afin que sorte de ma bouche des mots témoignant de l'amour de Dieu.. et c'est parti! Malgré ma timidité, j'ai su rester intègre et franche ... 9H30: fin de l'intervention et départ !

10H: arrivée à la ferme. Officiellement je devrais profiter de cette heure libre pour travailler, mais j'avais besoin d'une heure avec la Terre. C'est une chose qui me manque beaucoup dans ce projet.. Je ne suis pas une citadine ! Je rêve de plonger mes mains dans la terre, de désherber, de jardiner ! A défaut de pouvoir le faire, je suis partie retrouver ma petite ferme et ses animaux. Téléphone coupé pour une heure de répit !

11H30: retour à la maison angevine des parents et reprise du travail. Beaucoup d'emails à envoyer et d'appels à passer, comme toujours. Cette semaine est particulièrement chargée (je dis ça toutes les semaines !). Elle demande beaucoup d'organisation et de préparations pour les interventions en écoles, les soirées que nous avons organisé, la venue d'intervenants extérieurs.. 13H : l'heure du train ! En route pour Saumur ! Entre l'ordinateur noyé d'autocollants cathos et les masques 'God save the green', je suis toujours aussi discrète. Arrivée à la maison de Saumur à 13H30 pour un repas express (avec café bien sûr, car la journée n'est pas finie !)

14H: j'ai une heure pour préparer mon intervention devant les 5ème du collège Saint André de Saumur ! Une heure coupée par deux appels urgents et sept messages sur le répondeur. 15H : à bord de mon vélo rouge je prends la route pour le collège. 15H30: début de la séance de catéchisme et culture chrétienne. Me voilà face à 90 jeunes, aux frimousses riantes et curieuses. Ils ont des idées géniales et des réactions (spontanées !) très drôles. Allez je m'accorde un 9/10 pour cette intervention trop chouette (mais c'est surtout grâce aux enfants). 16H45: FIN de l'intervention, actuellement je ressemble à un zombie. La fatigue commence à se faire sentir... 17H: Pause dans la nature. Je m'assois à ne rien faire pour la première fois de la journée. J'admire la Création et je rends grâce pour cette journée, ces enfants, ces adultes rencontrés. 17H30: réunion téléphonique + gestion des e-mails et des SMS reçus dans l'après-midi. 18H: PAUSE SPI grâce à Prie en chemin qui propose 6 jours de médiations sur le Créateur et la Création (https://prieenchemin.org/article/6-jours-de-priere-pour-la-creation ). 18H30: c'est reparti une rencontre autour d'un dîner avec une jeune famille ! 22H30: je retrouve enfin mon lit. Quelle journée.. Chaque soir je m'émerveille de deux choses: être encore en forme pour vivre à ce rythme, aimer autant la Vie et cette mission.



Dans ces journées rythmées, j'ai la grâce de trouver ma force et mon réconfort dans la prière ... J'ai d'ailleurs eu l'occasion de me concentrer un peu plus sur l'encyclique et la prière cette semaine. En effet, la commission paroissiale Laudato Si' (paroisse Sainte Jeanne Delanoue de Saumur), organise depuis juillet 2020 la journée paroissiale du 4 octobre. Célébrée en l'honneur de saint François d'Assise, mais aussi en tant que date clôturant la Saison de la Création, la commission a souhaité faire une journée Laudato Si'. De nombreux ateliers ont donc été prévu pour vivre découvrir l'écologie intégrale : un atelier découverte des oiseaux avec Sophie (paroissienne), un atelier autour du compost et du tri des déchets (association Kyrielle), un atelier "zéro chômeur à long terme" (association Zéro Chômeur), un atelier jardin au naturel par les sœurs de Jeanne Delanoue, un atelier fabrication de Tawashi avec Marie (paroissienne) ... Sans oublier la dimension spirituelle : Gilles (paroissien) proposait un temps de méditation guidée par Prie en Chemin sur Saint François*, et je proposais un atelier ludique pour découvrir et comprendre l'encyclique.


* Méditation à retrouver sur le site de Prie en Chemin: https://prieenchemin.org/lecteur/kit%20spirituel/prieravecsaintfranois


Le samedi, un peu dans l'urgence, j'ai travaillé ce jeu en une demi-journée. Cela m'a demandé de revoir entièrement l'encyclique pour sélectionner des citations clefs. Il était important pour moi de les choisir, afin qu'elles répondent aux règles du jeu mais aussi qu'elles soient en accord avec la sensibilité des paroissiens ... Je vous partagerai gratuitement ce jeu très prochainement !

Après une après-midi d'activités, nous avons célébré une belle messe pour rendre grâce: pour le beau temps, pour les paroissiens venu nous retrouver, pour ce moment agréable, pour saint François d'Assise. Mais une journée en l'honneur de ce saint peut aussi être un appel.. Alors que je sortais de la messe un peu rapidement car il me restait à peine une soirée pour préparer une intervention en école, le Petit Jésus m'a rappelé à l'ordre ! Deux petites filles migrantes que nous connaissons bien me titillaient, toutes contentes d'avoir une "grande fille" avec elles. J'étais un peu froide, possédée par mon stress.. Et puis j'ai pensé à saint François et j'ai lâché prise. Je suis partie me blottir dans la chaleur de cette famille, entre un thé brulant et les cris de joies des enfants. Missionnée pour dessiner des licornes et des hérissons, j'ai oublié tout le stress et mes devoirs pour savourer cet instant. Un appel à penser aux autres, aux plus petits que moi, qui ne demandait qu'un temps de partage et d'amour..


Car n'oublions pas,


D'aimer, de prier et de semer.

Camille pour God save the Green.


Une citation de Laudato Si' pour finir la semaine ?



  • Icône sociale YouTube
  • Facebook
  • Instagram

"Nous avons besoin d'une conversion qui nous unisse tous, parce que le défi environnemental que nous vivons, et ses racines humaines, nous concernent et nous touchent tous."

© 2019 par Camille Allard pour God Save the Green.