Catho & écolo: vers une conversion spirituelle.

Mis à jour : nov. 3

Existe-t-il réellement un lien entre écologie et spiritualité ? Un lien qui nous offrirait une autre manière de prier, de se recueillir et de contempler en ayant conscience de notre Dieu Créateur, présent en toutes choses.



Existe-t-il réellement un lien entre écologie et spiritualité ? La vraie question est plutôt: comment peut-on prêcher pour la préservation de la Nature si on ne met pas Dieu au cœur de nos initiatives ? Ensemble, cheminons pour une conversion spirituelle ...





Tout est lié.


"S’il est vrai que « les déserts extérieurs se multiplient dans notre monde, parce que les déserts intérieurs sont devenus très grands », la crise écologique est un appel à une profonde conversion intérieure. Mais nous devons aussi reconnaître que certains chrétiens, engagés et qui prient, ont l’habitude de se moquer des préoccupations pour l’environnement, avec l’excuse du réalisme et du pragmatisme. D’autres sont passifs, ils ne se décident pas à changer leurs habitudes et ils deviennent incohérents. Ils ont donc besoin d’une conversion écologique, qui implique de laisser jaillir toutes les conséquences de leur rencontre avec Jésus-Christ sur les relations avec le monde qui les entoure. Vivre la vocation de protecteurs de l’œuvre de Dieu est une part essentielle d’une existence vertueuse ; cela n’est pas quelque chose d’optionnel ni un aspect secondaire dans l’expérience chrétienne." - Laudato Si' 217

Voici donc le passage de Laudato Si’ qui m’a marqué. Celui qui m’a fait comprendre que ce que tout le monde appelle la « crise écologique » est au départ une « crise spirituelle ». Cette crise nous appelle à vivre l’Evangile en ce monde, avec ces dérives et ces désastres, toujours dans l’Amour et l’Espérance de Dieu. Si cela parait une évidence pour certains d’entres vous, il est tout de même important de concrétiser cette conversion : comment mettre en place une conversion spirituelle en accord avec l’écologie intégrale, aujourd’hui ? Humblement, je vous propose quelques pistes. Toutes autres idées seront les bienvenues ... Organiser une adoration méditée avec Laudato Si'.

Une idée très concrète et réalisable en paroisse : l’adoration ! Voici déjà la troisième adoration au Créateur qui est organisée. Toutes ont eu lieu dans des paroisses et dans des contextes différents.

Comment organiser une adoration au Créateur ?

* Choisir un texte de l'évangile: l’encyclique nous signale bien l’importance de l’Evangile. La Bible est d’une richesse incroyable, et de nombreux passages ou paraboles utilisent un vocabulaire terrestre : semer, cultiver, la vigne, le grain de blé, les oiseaux.. A vous de choisir celui qui vous parle le plus. Voici quelques idées de passage qui peuvent être sélectionné pour ce type d’adoration :


Mon petit coup de cœur: 1 Co 3, 1-9 : Pour moi, frères, ce n'est pas comme à des hommes spirituels que j'ai pu vous parler, mais comme à des hommes charnels, comme à des enfants en Christ. Je vous ai donné du lait, non de la nourriture solide, car vous ne pouviez pas la supporter; et vous ne le pouvez pas même à présent, parce que vous êtes encore charnels. En effet, puisqu'il y a parmi vous de la jalousie et des disputes, n'êtes-vous pas charnels, et ne marchez-vous pas selon l'homme? Quand l'un dit: Moi, je suis de Paul! et un autre: Moi, d'Apollos! n'êtes-vous pas des hommes? Qu'est-ce donc qu'Apollos, et qu'est-ce que Paul? Des serviteurs, par le moyen desquels vous avez cru, selon que le Seigneur l'a donné à chacun. J'ai planté, Apollos a arrosé, mais Dieu a fait croître, en sorte que ce n'est pas celui qui plante qui est quelque chose, ni celui qui arrose, mais Dieu qui fait croître. Celui qui plante et celui qui arrose sont égaux, et chacun recevra sa propre récompense selon son propre travail. Car nous sommes ouvriers avec Dieu. Vous êtes le champ de Dieu, l'édifice de Dieu.


Mais aussi d'autres références: Marc 4, 26-34 ou Matthieu 13, 1-9 (parabole du semeur), Jean 15, 1-8 (parabole, je suis la vigne et vous les serments), Rm 8, 19-25 (la Création et la révélation de Dieu) ...


* Choisir les chants : si vous êtes un petit groupe de chanteur, cela donne une belle ambiance. N'oubliez pas de noter les paroles sur une feuille de chant pour les personnes venues adorer avec vous. Vous pouvez vous baser sur la playlist « Chantons le Créateur » disponible sur la chaîne YouTube : (toutes idées nouvelles de chants à ajouter à cette playlist est la bienvenue !)


* Choisir trois passages de l’encyclique Laudato Si’ : j'en mets trois car pour une heure d’adoration, c'est suffisant ! Mais vous pouvez choisir d’en mettre plus. Si vous n’avez pas envie d’en chercher, voici une petite selection :


- 13: Le défi urgent de sauvegarder notre maison commune inclut la préoccupation d’unir toute la famille humaine dans la recherche d’un développement durable et intégral, car nous savons que les choses peuvent changer. Le Créateur ne nous abandonne pas, jamais il ne fait marche arrière dans son projet d’amour, il ne se repent pas de nous avoir créés. L’humanité possède encore la capacité de collaborer pour construire notre maison commune.

- 14 : Tous, nous pouvons collaborer comme instruments de Dieu pour la sauvegarde de la création, chacun selon sa culture, son expérience, ses initiatives et ses capacités.

- 67: Nous ne sommes pas Dieu. La terre nous précède et nous a été donnée (...) Il est important de lire les textes bibliques dans leur contexte, avec une herméneutique adéquate, et de se souvenir qu’ils nous invitent à “cultiver et garder” le jardin du monde (cf. Gn 2, 15). Alors que “cultiver” signifie labourer, défricher ou travailler, “garder” signifie protéger, sauvegarder, préserver, soigner, surveiller. Cela implique une relation de réciprocité responsable entre l’être humain et la nature.

- 72: Les Psaumes invitent souvent l’être humain à louer le Dieu créateur : « qui affermit la terre sur les eaux, car éternel est son amour ! » (...) Nous existons non seulement par le pouvoir de Dieu, mais aussi face à lui et près de lui. C’est pourquoi nous l’adorons.

- 75: Nous ne pouvons pas avoir une spiritualité qui oublie le Dieu tout-puissant et créateur. Autrement, nous finirions par adorer d’autres pouvoirs du monde, ou bien nous nous prendrions la place du Seigneur au point de prétendre piétiner la réalité créée par lui, sans connaître de limite. La meilleure manière de mettre l’être humain à sa place, et de mettre fin à ses prétentions d’être un dominateur absolu de la terre, c’est de proposer la figure d’un Père créateur et unique maître du monde, parce qu’autrement l’être humain aura toujours tendance à vouloir imposer à la réalité ses propres lois et intérêts.

- 84: Quand nous insistons pour dire que l’être humain est image de Dieu, cela ne doit pas nous porter à oublier que chaque créature a une fonction et qu’aucune n’est superflue. Tout l’univers matériel est un langage de l’amour de Dieu, de sa tendresse démesurée envers nous. Le sol, l’eau, les montagnes, tout est caresse de Dieu. L’histoire de l’amitié de chacun avec Dieu se déroule toujours dans un espace géographique qui se transforme en un signe éminemment personnel, et chacun de nous a en mémoire des lieux dont le souvenir lui fait beaucoup de bien. Celui qui a grandi dans les montagnes, ou qui, enfant, s’asseyait pour boire l’eau au ruisseau, ou qui jouait sur une place de son quartier, quand il retourne sur ces lieux se sent appelé à retrouver sa propre identité.


Mais aussi les paragraphes: 10, 65, 93, 95, 99, 100, 212, 217, 228 ...


Pensez à écrire les citations sur le feuillet pour les personnes venues adorer. Cela permet de les méditer en profondeur, en plus du fait de vous écouter les lire à voix haute.


Vous pouvez disposer l'adoration sous différentes formes : Dieu, la Terre, l'Autre, Soi-même ou Dieu, la Création, la Louange/la prière, l'Espérance... Il existe une multitude de chants magnifiques, et l'encyclique Laudato Si' regorge de nombreux sujets... Tout peut se (re)lier !



Organiser un chapelet au Créateur.

En paroisse nous avons organisé un premier chapelet autour des mystères glorieux, médité avec Laudato Si'. Bien sur, ce n'est pas parfait. Je vous confie ce travail, n'hésitez pas à vous l'approprier, à le modifier, à l'adapter..


chapelet glorieux laudato si
.pdf
Download PDF • 79KB

Voici aussi le travail de la pastorale de Blanc Ménil, qui a proposé un chapelet autour des mystères douloureux en lien avec la Création :

> https://leschretiensdelamolette.net/2015/05/12/null-6/


Réfléchir autour des écobéatitudes.

"En chemin avec les écobéatitudes", c'est le titre choisi par les Assises Laudato Si' (2018) pour les 12 écobéatitudes écrites en lien avec l'écologie intégrale. J'ai été touché par chacune d'elles et nous avons choisi de les afficher en paroisse. Une belle idée de réflexion, qui peut aussi bien toucher les adultes que les enfants.


A retrouver ici : http://assiseslaudatosi.fr/les-ecobeatitudes/


J'ai aussi pris plaisir à vous partager sur les réseaux sociaux une écobéatitudes par jour. Je vous offre désormais l'affiche des écobéatitudes, créée pour God save the Green !


les eco beatitudes
.pdf
Download PDF • 818KB

Se cultiver.

" Je crois que François est l’exemple par excellence de la protection de ce qui est faible et d’une écologie intégrale, vécue avec joie et authenticité. C’est le saint patron de tous ceux qui étudient et travaillent autour de l’écologie, aimé aussi par beaucoup de personnes qui ne sont pas chrétiennes. Il a manifesté une attention particulière envers la création de Dieu ainsi qu’envers les pauvres et les abandonnés. Il aimait et était aimé pour sa joie, pour son généreux engagement et pour son cœur universel. C’était un mystique et un pèlerin qui vivait avec simplicité et dans une merveilleuse harmonie avec Dieu, avec les autres, avec la nature et avec lui-même. En lui, on voit jusqu’à quel point sont inséparables la préoccupation pour la nature, la justice envers les pauvres, l’engagement pour la société et la paix intérieure." - Laudato Si' 10

Lire, découvrir, redécouvrir... Je vous renvoi à l'article "Se cultiver", pour trouver des ressources de différents livres. J'invite aussi à une redécouverte, plus profonde, de la vie de Saint François qui n'est pas uniquement un homme vivant pieds nus qui parle aux loups et aux oiseaux.


A la paroisse Sainte Jeanne Delanoue de Saumur, le père Laurent Bloudier a invité les paroissiens à relire l'encyclique Laudato Si': il a offert les encycliques avec l'objectif de lire un paragraphe de l'encyclique chaque jour ! Pour l'année Laudato Si', il a aussi choisi de noter une citation de l'encyclique sur les feuilles paroissiales, chaque dimanche !


Il existe de nombreuses façons de découvrir l'encyclique:

* En lisant: Comprendre et vivre l'écologie, 52 semaines avec Laudato Si- Mahaut Herrmann pour mettre un peu de l'encyclique dans notre quotidien ou Laudato Si' en actes - Marie-Hélène Lafage si vous souhaitez monter un groupe de réflexion. La Genèse peut aussi être un peu texte de réflexion pour bien intégrer notre rôle de catholique.

* En rejoignant un groupe de réflexion Laudato Si': à Paris (Maison Magis, Dorothy Café), à Toulouse (Essaim François), en Sarthe (formationpermanente@sarthecatholique.fr ou sur Facebook Laudato Si' en Sarthe). De nombreux autres lieux existes et s'engagent, n'hésitez pas à contacter vos paroisses ou diocèses pour les connaitre ...



Partir en retraite.

Je vous partage deux lieux ressources, qui sont pour moi de véritables lieux où l'on peut vivre l'écologie intégrale.


* Notre Dame du Chêne, Vion (Sarthe): les frères de Saint Jean et l'Académie pour une Ecologie intégrale. Les frères et quelques laïques organisent un "parcours Laudato Si" du 19 octobre au 22 octobre 2020, mais aussi de nombreuses autres formation : l'alimentation, la permaculture, la Communication Non-violente (CNV)... Venez vous former, prier et vous ressourcer dans un cadre reposant et verdoyant !

> https://www.notredameduchene.com/

>> https://www.academie-ecologie-integrale.org/


* Les Franciscains et les jeunes engagés dans l'écologie: les franciscains proposent quatre weekends dans l'année pour les jeunes de 18 à 35 ans, dans toutes la France afin de découvrir l'encyclique selon plusieurs thèmes: la clameur des pauvres et de la Terre (novembre), l'importance de l'intergénérationnel (janvier), l'engagement et l'espérance (mars), Dieu Créateur (juin). Trois jours pour apprendre, te ressourcer, rencontrer des jeunes et approfondir ta Foi. Si vous venez, vous risquez de m'y croiser..

> http://jeunes.franciscains.fr/nos-propositions/4wefa



Il y aurait encore tant de choses à vous dire, mais gardons cela au chaud pour la prochaine fois!


Et surtout n'oubliez pas, d'Aimer, de PRIER, et de Semer...

Camille pour God save the Green.



  • Icône sociale YouTube
  • Facebook
  • Instagram

"Nous avons besoin d'une conversion qui nous unisse tous, parce que le défi environnemental que nous vivons, et ses racines humaines, nous concernent et nous touchent tous."

© 2019 par Camille Allard pour God Save the Green.