Catho & écolo: se souvenir dans la Joie

Le confinement nous permet d'échapper à Hallowen, aux enfants déguisés en sorcières ou en montres qui veulent toujours plus de bonbons ... Mais en tant que catholiques, qu'allons-nous faire pour célébrer la Toussaint et la fête des défunts ?

Je vous vois venir en me disant "Mais en tant que catholique nous ne fêtons pas les morts !". Revenons un peu sur le sens de nos fêtes.. Alors qu'Hallowen est une fête païenne célébrant la mort, les enfers et les ténèbres, la Toussaint célèbre la fête de tous les saints et nous appelle à cheminer vers la sainteté. Au lendemain de la Toussaint, le 2 novembre est consacré à la commémoration de nos défunts et à l'espérance de la résurrection. Nous ne célébrons pas la mort, nous nous souvenons de nos morts.


Mais que faire pour vivre ces deux belles journées ?


Tous saints ... et gourmands!

Cette année pour la Toussaint, nous avons réalisé des petits gâteaux portant des fanions sur lesquels étaient écrit les saints patrons de notre famille. Ainsi, malgré le confinement qui nous empêche de vivre la Toussaint ensemble, nous étions tous rassemblés sur ces petits gâteaux: des grands-parents aux petits-enfants.. Se retrouver, ensemble.


La recette est à retrouver sur Youtube ici:



Commémorer les défunts.

La Toussaint et le jour des défunts sont deux jours très tristes pour moi. Ma sensibilité fait que je passe les messes à pleurer. Puis un jour, j'ai vu un super dessin animé Disney: Coco ! L'histoire reprend la culture mexicain :"el dia de los muertos" où le jour des morts. Cette journée est vécue par les mexicains dans la joie; elle est un temps de souvenir, pour se réjouir et se rappeler de nos défunts. Au delà du fait que c'est un très beau dessin animé à voir en famille car il a une double lecture, il m'a donné une idée.


J'ai proposé à maman de faire pareil.. Mais selon notre culture et notre religion. Le soir du 2 novembre, nous ouvrons les albums photos et nos parents nous racontent l'histoire de notre famille. Nous la connaissons par cœur, mais c'est tellement beau de raviver l'amour et l'identité de la famille. Cela amène souvent des rires autour d'anecdotes, mais aussi des pleurs pour ceux qui nous ont quitté récemment. C'est aussi notre façon de nous rappeler qu'au delà de la tristesse, nous devons penser au Ciel et au fait que notre monde terrestre n'est qu'un lieu de passage pour accéder au Paradis. Nous sommes dans l'espoir d'une autre vie après la mort, où nous serons heureux et réunis.


J'ai la chance d'avoir une famille fière de son histoire. Pendant notre premier confinement, nous avons encadré les photos de nos grands-parents et arrières grands-parents au dessus de notre cheminée. Au delà du côté visuellement agréable et vintage, je prends un plaisir a regarder ces photos. C'est notre manière de vivre -non pas dans un souvenir morbide- mais dans la joie du souvenir. En sortant les photographies des albums, nous entretenons notre histoire ...



Il est donc possible de célébrer le paradis et la sainteté, mais aussi d'entretenir le souvenir de nos défunts pour affirmer notre foi dans le mystère de la résurrection.


Bonne fête à chacun de vous !


Aimez, Priez, Semez.

Camille pour God save the Green


Qui sont les saints de la Toussaint et du jour des défunts ?


Saint Camille de Lellis, saint patron des malades, des agonisants et du personnel hospitaliers et Saint Joseph, saint patron des familles et de la bonne mort. Deux saints qui peuvent nous aider, autant autour de ces fêtes que dans notre contexte sanitaire.




Une citation de Laudato Si' ?



  • Icône sociale YouTube
  • Facebook
  • Instagram

"Nous avons besoin d'une conversion qui nous unisse tous, parce que le défi environnemental que nous vivons, et ses racines humaines, nous concernent et nous touchent tous."

© 2019 par Camille Allard pour God Save the Green.