Catho & écolo: mise en lien.

Mis à jour : sept. 3

Voici les questions que l'on se pose souvent, quels liens existent-t-ils entre Foi et écologie?


Revenons à l'origine du mot "écologie". Il vient du grec "oikos" qui signifie 'maison', et "logos" que l'on peut traduire par 'connaissances'. On peut traduire ce mot par les "sciences de la Nature".

En réalité, le terme d'écologie a été inventé par Haeckel (XIXè) et désignait la science des relations entre un organisme et son milieu. Il y avait donc, déjà des notions d'interdépendances (que nous retrouverons plus tard dans le "tout est lié" du Pape François).


Dans l'encyclique Laudato Si (2015), le Pape François utilise le terme "maison commune" lorsqu'il parle de la Terre. En tant qu'Homme, nous avons deux maisons. La première est notre corps. En effet, il est le sanctuaire de l'âme, et nous demandons qu'il soit habité par Dieu. Pour cela, nous le respectons et nous en prenons soin. La deuxième partie de notre maison est cette "maison commune" qu'est la Terre. Cette Terre, créé par Dieu. Par amour, Il nous l'a donné afin de subvenir à nos besoins et pour y vivre.


Au commencement, Dieu a créé la Terre. Il a ajouté de la vie par les créatures. Les hommes ont été crées comme des créatures libres et pensantes. Libre, d'aimer, de croire.. L'homme est donc un être responsable. Mais quelle peut être la responsabilité de l'Homme face à la Création? Reprenons la Bible, notamment dans la Genèse 1, 26, où il est dit "qu'ils [les hommes] soient maîtres des poissons, des oiseaux et des bêtes". Et dans la Genèse 1,28-29 "remplissez la Terre et soumettez-là". Il y a souvent eu une mauvaise interprétation des termes "maîtres" et "soumettre" (ou "dominez"). Dieu nous a créé par Amour, pour l'Amour. Le terme soumettre n'appelle pas une domination capricieuse et irresponsable. C'est plutôt un appel à l'accompagnement de la Nature vers le meilleur d'elle-même. Nous ne sommes pas appelés à dominer à proprement parler, puisque seul Dieu domine la Création.

De plus, n'oublions pas que la Nature est scientifiquement et biologiquement autonome. Dieu l'a créé, elle s'est émancipée (Gen 1,11-13) ; ayant elle aussi une forme de liberté (mais non consciente). Prenons l'exemple d'une forêt vierge: elle est luxuriante, les plantes et les arbres sont irrigués, les créatures s'y régulent. Tout cela sans l'intervention humaine.


A partir du moment où l'Homme intervient, il doit faire en sorte que cela soit de façon respectueuse, non pas pour la culture intensive et nocive. L'homme préserve la Nature, c'est son rôle en gardien de la création afin d'en utiliser les ressources de façon raisonnable et responsable.


La Terre est un lieu de communion, mais aussi de présence et de rencontre avec Dieu. Souvenez-vous que Dieu s'est fait Homme, sur cette Terre.

Dieu a créé la Terre par Amour. Il nous en a fait le don. Toute la Création est un acte d'Amour. Lorsqu'une personne chère à notre cœur nous fait un cadeau, nous en prenons soin. Nous n'allons pas l’abîmer ou le mettre dans un coin pour l'oublier. Nous sommes reconnaissantes à cette personne de nous faire plaisir. Il en est de même pour la Terre. Par respect, il est de notre devoir de la conserver. Il faut retirer de nos esprits l'idée que nous sauverons le monde, car ce pouvoir appartient à Dieu seul. Cependant nous pouvons être acteurs de la conservation de la Terre. C'est le principe d'éco-participation à la Création. Dieu nous offre la Terre, nous la recevons et en prenons soin. Il y a un principe cyclique, où Dieu nous responsabilise et met du lien entre Lui et nous, autour de sa Création.


Alors, êtes-vous prêts à entrer en transition ?


Aime, Prie, Sème.

Camille pour God save the Green.



Une citation de Laudato si ?

244: Entre-temps, nous nous unissons pour prendre en charge cette maison qui nous a été confiée, en sachant que tout ce qui est bon en elle sera assumé dans la fête céleste. Ensemble, avec toutes les créatures, nous marchons sur cette terre en cherchant Dieu, parce que « si le monde a un principe et a été créé, il cherche celui qui l’a créé, il cherche celui qui lui a donné un commencement, celui qui est son Créateur ». Marchons en chantant ! Que nos luttes et notre préoccupation pour cette planète ne nous enlèvent pas la joie de l’espérance.

Un chiffre Vert?

420

C'est le nombre de communautés labélisées Eglise Verte en France!

https://www.egliseverte.org/


Une prière?



  • Icône sociale YouTube
  • Facebook
  • Instagram

"Nous avons besoin d'une conversion qui nous unisse tous, parce que le défi environnemental que nous vivons, et ses racines humaines, nous concernent et nous touchent tous."

© 2019 par Camille Allard pour God Save the Green.