Catho & écolo: Et au commencement fut l'émerveillement.

Mis à jour : sept. 3

Il était de mon devoir de vous en parler, car l’émerveillent est le départ de toute transition. Bienvenue dans le monde de la contemplation.

Pourquoi parler d'émerveillement et de contemplation ? Ils sont tous les deux facteurs d'une transition: c'est en observant la Nature que nous réalisons sa beauté et son merveilleux fonctionnement. C'est en regardant le monde avec des yeux d'enfants que l'on se met à croire réellement à la puissance du Dieu créateur, sensible et ingénieux.


Avant de vous en parler plus précisément, je vais revenir sur le sens de ces mots. L'émerveillement, c'est ce qui émerveille et donc nous "frappe d'étonnement et d'admiration". Et la contemplation ? En cherchant l'étymologie et la définition, je suis tombée (orientée par la Providence, c'est certain!) sur cela: "du latin contemplatio, lui-même du latin contemplor ou "être avec une portion du Ciel" ". J'ai poussé les recherches, mais impossible de trouver une source de valeur sur cette traduction; et pourtant je ne vous donnerai que celle-ci car c'est celle qui a le plus de sens.


Sur la Terre comme au Ciel.

Notre monde moderne nous offre une multitude chose: avoir tout et tout de suite, suivre une mode, se déplacer et voyager. C'est une chance mais en faisons-nous bon usage? Ne sommes-nous pas devenus des consommateurs capricieux, dérangés lorsque le produit désiré n'est pas stock ou qu'il n'arrive pas 24H après commande? Pourquoi chercher à suivre un mouvement vestimentaire quand on sait que les vêtements ont pour premier rôle de nous couvrir et non pas de consommer pour se démarquer par des marques ? Avons-nous vraiment besoin de partir à Bali sur une plage de sable blanc quand nous ne connaissons pas notre région et encore moins les trésors de notre pays?

Dans cette société, il faut se demander comment peut-on encore croire au "Dieu Créateur"? Comment donner une place à la création dans cette vie où tout va trop vite ? Comment rendre grâce alors qu'on nous alarme sur l'avenir de notre Terre ?


Le souci de l'Homme est qu'il est soit excessivement tourné vers les autres, soit vers lui-même, tout cela sans prendre le temps d'équilibrer les deux. La contemplation et l'émerveillement sont un bon moyen pour rééquilibrer nos environnements: c'est en regardant à l'extérieur de nous que nous pouvons ressentir à l'intérieur.


Lors de son audience générale du 22 avril 2020, le pape François nous rappelait que "le défi spirituel de ce monde est de réveiller le sens esthétique et contemplatif que Dieu a placé en nous." L'Homme a toujours été attiré par le beau: beau compte Instagram, belle robe de la marque connue, belle image de l'homme ou de la femme représentée dans les publicités... Mais sommes-nous réellement attirés et conscients de la beauté de la Création? Autrement qu'en la photographiant pour ensuite poster une photo sur les réseaux sociaux ! Juste en l'admirant, en remarquant les couleurs d'un paysage, les odeurs et les sons...

L'émerveillement est une force irrésistible du commencement. Prenez conscience que vous faite partie de cette exception magnifique qu’est le vivant ! - Hulot

Pendant longtemps, l'écologiste était une personne hagarde, alarmiste, qui avait peur et qui criait au désespoir. Si vous regardez nos grandes figures de l'écologie française, vous remarquerez qu'elles crient désormais moins... Leur conscience s'est émerveillée. Ces personnes vont continuer à être écologistes, mais par amour pour la Terre et par admiration pour sa puissance, dans le but de sensibiliser et d'accompagner les hommes pour cheminer dans le respect de la Nature.


Etre avec une portion du Ciel.

Faut-il distinguer l’émerveillement et la contemplation ? Claire Marin, philosophe et écrivaine, répondait ainsi à cette question (1):

Dans la contemplation, il y a, me semble-t-il, l'idée d'être absorbé par ce que l'on contemple, de s'y plonger jusqu'à s'y oublier. Tandis que dans l'émerveillement, l'objet qui émerveille permet un retour à soi qui est accroissement, intensification, expansion d'être. Ce qui m'émerveille crée une faille heureuse, élargit quelque chose en moi.

En partie d'accord, je pense qu'il faut avoir un esprit d'émerveillement pour pouvoir s'ancrer dans la contemplation. Pour moi, l'émerveillement et la contemplation, serait deux choses bien liées.


La contemplation, c'est être tout-oui à Dieu, ne plus à s'auto-satisfaire, de notre travail, de nos efforts, de nos services ou autres. C'est admiré ce qui nous est donné et "fleurir de gratitude pour la vie reçue" (Fabrice Hadjad). N'hésitez pas à invoquer Saint François si vous avez du mal à lâcher prise pour contempler.


"Saint François ne veut rien posséder, l’admiration vaut pour lui possession. Ainsi, il se comporte en fils de Roi : rien n’est à lui mais il en a la pleine jouissance " - Luc Mathieu

S'émerveiller: être surpris de tout et se réjouir de petits bonheurs. On nous parle souvent des enfants et des jeunes comme des exemples à suivre, notamment en matière d'écologie. Ce qui émeut, ce n'est pas seulement notre folie et notre joie de vivre, c'est notre capacité à garder une âme d'enfant: ne pas être effrayer de s'engager, de faire bouger les choses, d'aimer les petites surprises de la vie. Je vous invite à retrouver une âme d'émerveillement, tel un enfant, et cela peut passer par l'exercice de la contemplation. Se poser un instant, écouter les voix du monde. C'est aussi réapprendre à donner de la place à nos émotions, parfois refoulées et cachées. La dimension affective est essentielle !


La contemplation, admirer la grandeur de Dieu pour retrouver notre place et notre modestie. Laisser place à l'émotion, si souvent refoulées dans notre société. Et pour une fois, arrêter de chercher une justification scientifique à tout fait: juste observer et aimer!


Le plus beau petit livre, celui écrit avec le cœur, que je peux vous conseiller est Jade et le réenchantement du monde. Il s'agit du deuxième volet de François Garagon, dont le premier était "Jade et les sacrés mystères de la vie". Il n'y a pas d'âge pour apprécier le personnage de Jade et succomber à la douce écriture de ce conte catholique. Je ne résiste pas à l'envie de vous partager deux petites citations touchantes et en accord avec notre thème..


"Il faut agir lorsque c’est nécessaire au lieu d’agir pour agir. Le reste du temps il faut penser pour agir. Et pour finir il ne faut plus ni penser ni agir, mais contempler."

"Aime et tu verras. Contemple et tu comprendras. Soit tout OUI, et la vie te traversera d’un torrent de bénédiction"

Je vous invite à regarder cette émission (à partir de 10:05) : elle évoque l'émerveillement face à la Nature avec des intervenants catholiques: https://www.cnews.fr/emission/2020-05-24/en-quete-desprit-du-24052020-960131


Lançons nous dans la contemplation, émerveillons nous du monde et changeons nos habitudes pour préserver la beauté de notre Monde!


Aime, Prie, Sème

Camille pour God save the green.



Sources:

1- Article Il y a quelque chose de mystérieux dans l'émerveillement, entretien de Claire Martin, propos recueilli par C. Lesegretain pour La Croix (03/08/2019)

-Jésus et le cosmos: écologie et foi chrétienne, par Frère François-Régis.


Une citation sur l'émerveillement ?




Un chiffre vert ?

5 minutes.

Pour prendre le temps, s’asseoir, observer, contempler.



  • Icône sociale YouTube
  • Facebook
  • Instagram

"Nous avons besoin d'une conversion qui nous unisse tous, parce que le défi environnemental que nous vivons, et ses racines humaines, nous concernent et nous touchent tous."

© 2019 par Camille Allard pour God Save the Green.